Suivez-nous sur :

  facebook twiter youtubenewsletter

 

Lundi à jeudi de 8h à 17h
Vendredi de 8h à 16h

Standard : +689 40416500
FAX : +689 40419242

 

La reconnaissance par l'Etat des droits des victimes des essais nucléaires français

Rapport 139 CESC

Rapport n° 139/CESC du 15-11-20062.8 Mo

Réforme et modernisation du statut de patenté ou entrepreneur individuel en Polynésie française

Rapport153

pdfRapport153-CESC.pdf1.34 Mo

L'avenir de la Polynésie française face à une gouvernance durable de son patrimoine marin

Rapport-152-CESC-patrimoine-marin

pdfRapport n° 152/CESC du 21/01/20154.30 Mo

L'implantation de jeux de casino en Polynésie française

pdfRapport 149-CESC803.66 Ko

L'emploi des jeunes en Polynésie française

pdfTélécharger PDF4.52 Mo

Feuilletez le document

L'aménagement des plages publiques

 Télécharger PDF 3.08 Mo

Le sport en Polynésie française

pdfTéléchargez le PDF4.03 Mo

Rapport sur la réforme de la PSG

pdfTéléchargez le PDF2.12 Mo

Feuilletez le document

Rapport d'activité 2016 du CESC

Rapport d'activité 2016 du CESC

pdfRapport d'activité 20162.34 Mo

Rapport d'activité 2015 du CESC

Rapport d'activité 2015 du CESC

pdfTélécharger le PDF2.19 Mo

RAPPORT D'ACTIVITE 2014

pdfRapport d'Activité 20141.59 Mo

Bilan d'activité 2012

pdfTéléchargez le PDF14.18 Mo

Bilan d'activité 2011

bilan-activite-2011-cesc

pdfTéléchargez le PDF10.28 Mo

Bilan de mandature 2009-2013

Bilan de mandature 2009-2013

pdfBilan de mandature 2009-20133.97 Mo

Derniers rapports en ligne

  • Avis 96/2017 en date du 19/10/17

    sur le projet de "loi du pays" réglementant le titre et la profession d’expert-comptable et instituant l’ordre des experts-comptables

    pdfAvis n°96/2017

  • Avis 95/2017 en date du 28/09/17

    sur le projet de "loi du pays" portant diverses adaptations au dispositif de l’obligation d’emploi des travailleurs handicapés

    pdfAvis n°95/2017

>> Consultez tous les rapports & avis

Agenda

  • Jeudi 17 août 2017

    8h30 - Assemblée plénière : Examen et adoption du projet d’avis sur un projet de « loi du Pays » portant modification du livre II de la partie I du code du travail relatif au contrat de travail et du livre VI de la partie V du code du travail relatif au travail illégal. Le projet d’avis sera présenté par mesdames Marie-Hélène TIRAO et Diana YIENG KOW en leur qualité de rapporteures.

     
  • Mardi 25 juillet 2017

    08h00 - Assemblée plénière : Examen et adoption du projet d’avis sur le projet de "loi du pays" relatif aux aides au secteur de la pêche, présenté par madame Lucie TIFFENAT et monsieur Félix FONG en leur qualité de rapporteurs.

     
  • Lundi 10 juillet 2017

    Célébration des 40 ans du CESC :
    8h00 : Accueil polynésien dans le hall en présence de Miss Tahiti et ses dauphines
    9h00 : Assemblée plénière - Présentation de l’histoire institutionnelle de la Polynésie française (Hémicycle-M. Hervé Lallemant)
    10h00 : Renouvellement de la convention tripartite (CESC PF, CESE NC et CCSE Wallis et Futuna)
    11h00 : Rencontre protocolaire avec le président de l’Assemblée de la Polynésie française
    12h00 : Rencontre protocolaire avec le Haut-commissaire de la République en Polynésie française 
    14h00 : Assemblée plénière de l’ACESERF présidée par M. DEGROOTE (Salle de commission-piha matie)

     
  • Mardi 11 juillet 2017

    Conférence du CESC - Quelle Polynésie en 2050 ? :

    A partir de 8h à l'hôtel Le Méridien Tahiti : voir le programme

     
>> Consulter tout l'agenda
VENDREDI 2 DÉCEMBRE 2011
JEAN TAMA NOUVEAU PRÉSIDENT DU CESC
Ce matin, les membres du Conseil économique, social et culturel étaient réunis en session plénière afin d'élire les nouveaux membres du bureau de l'institution pour les deux prochaines années.
Quarante neuf membres sur les cinquante que compte le CESC ont participé à cette élection très attendue.
Comme l'exige le règlement intérieur, la séance a été présidée par madame Marguerite TAPATOA, doyenne d'âge, et madame Stéphanie TUOHE-POU, plus jeune membre de l'institution.
La séance s'est déroulée dans de très bonnes conditions et une atmosphère relativement sereine.
Avant l'élection proprement dite, les candidats aux fonctions de président de l'institution ont prononcé leur profession de foi devant une assemblée très à l'écoute des objectifs que chacun propose d'atteindre.
Jean TAMA succède à Raymonde RAOULX
Monsieur Jean TAMA prononce son discours
Trois tours ont été nécessaires pour élire le nouveau président de l'institution parmi les trois candidats, à savoir, madame Lucie TIFFENAT pour le premier collège (salariés), monsieur Jean TAMA pour le deuxième collège (entrepreneurs et travailleurs indépendants), et la présidente sortante madame Raymonde RAOULX pour le troisième collège (vie collective).
Au 1er tour, madame Lucie TIFFENAT recueillait 15 voix, monsieur Jean TAMA 18 voix, et madame Raymonde RAOULX 10 voix. 5 bulletins blancs ont également été comptabilisés.
Au deuxième tour, madame Lucie TIFFENAT obtenait 17 voix, monsieur Jean TAMA 25 voix, et madame Raymonde RAOULX 5 voix. A l'issue de ce scrutin, la présidente sortante a annoncé le retrait de sa candidature pour le troisième tour.
Après une suspension de séance permettant aux trois collèges de se concerter, madame Lucie TIFFENAT, sous les applaudissements de ses homologues, a fait également connaître le retrait de sa candidature pour le troisième tour.
Conformément aux textes règlementaires qui régissent l'institution, un troisième tour a malgré tout été nécessaire afin d'obtenir un vote à la majorité relative, aucune majorité absolue ne s'étant dégagée aux deux premiers tours. A l'issue de celui-ci, monsieur Jean TAMA a été élu président du CESC pour les deux prochaines années avec 42 voix et 7 bulletins blancs.
Le visage du nouveau bureau de l'institution (ordre de préséance non encore établi)
Président, monsieur Jean TAMA – collège des entrepreneurs et travailleurs indépendants
1er Vice-président, monsieur Ronald TEROROTUA – collège des salariés
2ème Vice-président, monsieur Roland OLDHAM – collège de la vie collective
Les questeurs : monsieur Angelo FREBAULT (collège des salariés), monsieur Daniel PALACZ (collège des entrepreneurs et travailleurs indépendants), et monsieur Tony ADAMS (collège de la vie collective)
Les secrétaires : monsieur Cyril LE GAYIC (collège des salariés), madame Miri AUNOA (collèges des entrepreneurs et travailleurs indépendants), et madame Lydie ATIU (collège de la vie collective)
Les assesseurs : madame Alice PRATX-SCHOEN (collège des salariés), monsieur Joseph CHAUSSOY (collège des entrepreneurs et travailleurs indépendants), et monsieur Makalio FOLITUU (collège de la vie collective).
La commission du budget
Elle est composée automatiquement du président et des trois questeurs élus au sein du bureau. A ceux-là s'ajoutent trois membres représentant les trois collèges qu'il a fallu élire. Ainsi, monsieur Atonia TERIINOHORAI (collège des salariés), madame Aline BALDASSARI-BERNARD (collège des entrepreneurs et travailleurs indépendants), et monsieur Michel CERDINI (collège de la vie collective) ont été élus à l'unanimité par leurs pairs.
Les commissions permanentes
Les quatre commissions permanentes ont été recomposées, permettant à certains membres d'intégrer au minumum deux commissions, et au plus trois commissions. La majorité des conseillers ont globalement conservé les commissions auxquelles ils participaient auparavant.
Discours de Jean TAMA
Un forte majorité de conseillers a voté pour monsieur Jean TAMA
" Notre doyenne d’âge vient de vous donner les noms des conseillers qui aspirent à la Présidence de notre institution.
En effet, j’ai pris la décision de me présenter à cette fonction et je remercie chaleureusement le collège auquel j’appartiens de m’avoir manifesté sa confiance.
De nombreuses raisons animent ma candidature.
Notre institution est la seule où toutes les forces vives se retrouvent, échangent et travaillent ensemble, en dehors de tout clivage politique.
Nous sommes en quelque sorte les « ambassadeurs » de la vie quotidienne de toutes les femmes et de tous les hommes de notre pays.
Dans leur travail, dans leur dialogue, au cœur des réalités vécues chaque jour et des craintes que chacun peut avoir pour l’avenir.
Nous sommes tous les représentants issus de la société civile.
A ce titre, effectivement, la solidarité, c’est nous. La famille, l’éducation des enfants, c’est nous, sans oublier la santé. C’est notre vie.
Le travail et l’industrie, c’est encore nous. La tragédie de la misère sociale et de la perte d’emplois, c’est toujours nous.
Que l’on soit agriculteur, pêcheur ou artisan, enseignant, chef d’entreprise, médecin, salarié, du secteur public ou du secteur privé….
…Nous sommes la société civile.
Le Conseil économique, social et culturel de la Polynésie française est l’unique endroit où les femmes et les hommes, si divers dans leur sensibilité et dans la défense de leur secteur d’activité, non seulement se rencontrent mais échangent des idées, débattent, se respectent sans jamais imposer leurs idées à tout prix.
C’est dans cet esprit que je me présente à vous afin que notre assemblée plénière et chacun d’entre nous puissions éclairer l’opinion publique et les forces vives de ce pays.
S’agissant de la mise en œuvre de cette démarche, le rôle du Président du CESC est fondamental. Il incarne la représentation permanente de notre institution. Il est le garant de son bon fonctionnement.
Vitrine du Conseil, interface avec les pouvoirs publics, il doit répondre dignement à toutes les manifestations extérieures, recevoir toutes les personnalités ainsi que n’importe quelle personne qui en ferait la demande. Il doit également défendre le budget du CESC et en utiliser les crédits comme un « bon père de famille », dans le respect des textes mais aussi de la morale et de l’étique.
Né à Moorea il y a 43 ans et père de 4 enfants, la famille tient une place sacrée dans ma vie. Les valeurs telles que l’honnêteté, le travail, l’éducation et surtout le sport font également partie de mon socle vital. A 21 ans, j’ai commencé mes débuts dans le monde associatif en tant que président du vaa en passant par le basket en 1995, le football en 1999 et pour finir l’athlétisme en 2001 en reprenant le marathon international et en créant le premier raid painapo.
Agriculteur de père en fils, homme d’expérience en ce domaine, déterminé, tolérant, empreint de valeurs humanistes, ouvert au dialogue et pétri de la fibre sociale, je suis animé de la volonté de participer à la transformation de notre société.
Nous voulons, tous ensemble, donner à notre Conseil la place qu’il mérite. Cette place est le fruit des débats à partir de ce que nous sommes. C’est par le débat que le CESC peut devenir lumière, force de proposition, porte-parole de la société civile.
Il faut également poursuivre l’effort tenace et continu de communication et de médiatisation, déjà remarquablement accompli par le secrétariat général.
A quoi sert-il d’être reconnus comme étant émetteurs de rapports et d’avis de qualité si ceux-ci restent dans les tiroirs ?
Alors soyons dynamiques et battons-nous pour que nos membres soient régulièrement au JT de TNTV ou de Polynésie première.
De la même manière, soyons convaincants lorsque nous défendons nos avis devant l’assemblée de la Polynésie française.
Nous obtiendrons alors une plus grande prise en considération de nos recommandations et de nos avis.
Vous pouvez compter sur moi pour porter haut les couleurs du CESC.
C’est pourquoi je vous appelle, mes chers collègues, à me faire confiance et à voter pour moi aujourd’hui. Je ne vous décevrai pas.
Je vous remercie de votre attention. Mauruuru e aroha ia rahi."

Ce matin, les membres du Conseil économique, social et culturel étaient réunis en session plénière afin d'élire les nouveaux membres du bureau de l'institution pour les deux prochaines années.

Quarante neuf membres sur les cinquante que compte le CESC ont participé à cette élection très attendue.

Comme l'exige le règlement intérieur, la séance a été présidée par madame Marguerite TAPATOA, doyenne d'âge, et madame Stéphanie TUOHE-POU, plus jeune membre de l'institution.

La séance s'est déroulée dans de très bonnes conditions et une atmosphère relativement sereine.

Avant l'élection proprement dite, les candidats aux fonctions de président de l'institution ont prononcé leur profession de foi devant une assemblée très à l'écoute des objectifs que chacun propose d'atteindre.

Jean TAMA succède à Raymonde RAOULX

Monsieur Jean TAMA prononce son discours

Trois tours ont été nécessaires pour élire le nouveau président de l'institution parmi les trois candidats, à savoir, madame Lucie TIFFENAT pour le premier collège (salariés), monsieur Jean TAMA pour le deuxième collège (entrepreneurs et travailleurs indépendants), et la présidente sortante madame Raymonde RAOULX pour le troisième collège (vie collective).

Au 1er tour, madame Lucie TIFFENAT recueillait 15 voix, monsieur Jean TAMA 18 voix, et madame Raymonde RAOULX 10 voix. 5 bulletins blancs ont également été comptabilisés.

Au deuxième tour, madame Lucie TIFFENAT obtenait 17 voix, monsieur Jean TAMA 25 voix, et madame Raymonde RAOULX 5 voix. A l'issue de ce scrutin, la présidente sortante a annoncé le retrait de sa candidature pour le troisième tour.

Après une suspension de séance permettant aux trois collèges de se concerter, madame Lucie TIFFENAT, sous les applaudissements de ses homologues, a fait également connaître le retrait de sa candidature pour le troisième tour.

Conformément aux textes règlementaires qui régissent l'institution, un troisième tour a malgré tout été nécessaire afin d'obtenir un vote à la majorité relative, aucune majorité absolue ne s'étant dégagée aux deux premiers tours. A l'issue de celui-ci, monsieur Jean TAMA a été élu président du CESC pour les deux prochaines années avec 42 voix et 7 bulletins blancs.

Le visage du nouveau bureau de l'institution (ordre de préséance non encore établi)

Président, monsieur Jean TAMA – collège des entrepreneurs et travailleurs indépendants

1er Vice-président, monsieur Ronald TEROROTUA – collège des salariés

2ème Vice-président, monsieur Roland OLDHAM – collège de la vie collective

Les questeurs : monsieur Angelo FREBAULT (collège des salariés), monsieur Daniel PALACZ (collège des entrepreneurs et travailleurs indépendants), et monsieur Tony ADAMS (collège de la vie collective)

Les secrétaires : monsieur Cyril LE GAYIC (collège des salariés), madame Miri AUNOA (collèges des entrepreneurs et travailleurs indépendants), et madame Lydie ATIU (collège de la vie collective)

Les assesseurs : madame Alice PRATX-SCHOEN (collège des salariés), monsieur Joseph CHAUSSOY (collège des entrepreneurs et travailleurs indépendants), et monsieur Makalio FOLITUU (collège de la vie collective).

La commission du budget

Elle est composée automatiquement du président et des trois questeurs élus au sein du bureau. A ceux-là s'ajoutent trois membres représentant les trois collèges qu'il a fallu élire. Ainsi, monsieur Atonia TERIINOHORAI (collège des salariés), madame Aline BALDASSARI-BERNARD (collège des entrepreneurs et travailleurs indépendants), et monsieur Michel CERDINI (collège de la vie collective) ont été élus à l'unanimité par leurs pairs.

Les commissions permanentes

Les quatre commissions permanentes ont été recomposées, permettant à certains membres d'intégrer au minumum deux commissions, et au plus trois commissions. La majorité des conseillers ont globalement conservé les commissions auxquelles ils participaient auparavant.

 

Un forte majorité de conseillers a voté pour monsieur Jean TAMA

Discours de monsieur Jean TAMA

" Notre doyenne d’âge vient de vous donner les noms des conseillers qui aspirent à la Présidence de notre institution.

En effet, j’ai pris la décision de me présenter à cette fonction et je remercie chaleureusement le collège auquel j’appartiens de m’avoir manifesté sa confiance.

De nombreuses raisons animent ma candidature.

Notre institution est la seule où toutes les forces vives se retrouvent, échangent et travaillent ensemble, en dehors de tout clivage politique.

Nous sommes en quelque sorte les « ambassadeurs » de la vie quotidienne de toutes les femmes et de tous les hommes de notre pays.

Dans leur travail, dans leur dialogue, au cœur des réalités vécues chaque jour et des craintes que chacun peut avoir pour l’avenir.

Nous sommes tous les représentants issus de la société civile.

A ce titre, effectivement, la solidarité, c’est nous. La famille, l’éducation des enfants, c’est nous, sans oublier la santé. C’est notre vie.

Le travail et l’industrie, c’est encore nous. La tragédie de la misère sociale et de la perte d’emplois, c’est toujours nous.

Que l’on soit agriculteur, pêcheur ou artisan, enseignant, chef d’entreprise, médecin, salarié, du secteur public ou du secteur privé….

…Nous sommes la société civile.

Le Conseil économique, social et culturel de la Polynésie française est l’unique endroit où les femmes et les hommes, si divers dans leur sensibilité et dans la défense de leur secteur d’activité, non seulement se rencontrent mais échangent des idées, débattent, se respectent sans jamais imposer leurs idées à tout prix.

C’est dans cet esprit que je me présente à vous afin que notre assemblée plénière et chacun d’entre nous puissions éclairer l’opinion publique et les forces vives de ce pays.

S’agissant de la mise en œuvre de cette démarche, le rôle du Président du CESC est fondamental. Il incarne la représentation permanente de notre institution. Il est le garant de son bon fonctionnement.

Vitrine du Conseil, interface avec les pouvoirs publics, il doit répondre dignement à toutes les manifestations extérieures, recevoir toutes les personnalités ainsi que n’importe quelle personne qui en ferait la demande. Il doit également défendre le budget du CESC et en utiliser les crédits comme un « bon père de famille », dans le respect des textes mais aussi de la morale et de l’étique.

Né à Moorea il y a 43 ans et père de 4 enfants, la famille tient une place sacrée dans ma vie. Les valeurs telles que l’honnêteté, le travail, l’éducation et surtout le sport font également partie de mon socle vital. A 21 ans, j’ai commencé mes débuts dans le monde associatif en tant que président du vaa en passant par le basket en 1995, le football en 1999 et pour finir l’athlétisme en 2001 en reprenant le marathon international et en créant le premier raid painapo.

Agriculteur de père en fils, homme d’expérience en ce domaine, déterminé, tolérant, empreint de valeurs humanistes, ouvert au dialogue et pétri de la fibre sociale, je suis animé de la volonté de participer à la transformation de notre société.

Nous voulons, tous ensemble, donner à notre Conseil la place qu’il mérite. Cette place est le fruit des débats à partir de ce que nous sommes. C’est par le débat que le CESC peut devenir lumière, force de proposition, porte-parole de la société civile.

Il faut également poursuivre l’effort tenace et continu de communication et de médiatisation, déjà remarquablement accompli par le secrétariat général.

A quoi sert-il d’être reconnus comme étant émetteurs de rapports et d’avis de qualité si ceux-ci restent dans les tiroirs ?

Alors soyons dynamiques et battons-nous pour que nos membres soient régulièrement au JT de TNTV ou de Polynésie première.

De la même manière, soyons convaincants lorsque nous défendons nos avis devant l’assemblée de la Polynésie française.

Nous obtiendrons alors une plus grande prise en considération de nos recommandations et de nos avis.

Vous pouvez compter sur moi pour porter haut les couleurs du CESC.

C’est pourquoi je vous appelle, mes chers collègues, à me faire confiance et à voter pour moi aujourd’hui. Je ne vous décevrai pas.

Je vous remercie de votre attention. Mauruuru e aroha ia rahi."

La présidente sortante pendant sa profession de foi

 


Madame Lucie TIFFENAT n'a pas obtenu tout le soutien des membres de son collège

Suivez-nous sur :

  facebook twiter youtubenewsletter

 

Lundi à jeudi de 8h à 17h
Vendredi de 8h à 16h

Standard : +689 40416500
FAX : +689 40419242