Suivez-nous sur :

  facebook twiter youtubenewsletter

 

Lundi à jeudi de 8h à 17h
Vendredi de 8h à 16h

Standard : +689 40416500
FAX : +689 40419242

 

La reconnaissance par l'Etat des droits des victimes des essais nucléaires français

Rapport 139 CESC

Rapport n° 139/CESC du 15-11-20062.8 Mo

Réforme et modernisation du statut de patenté ou entrepreneur individuel en Polynésie française

Rapport153

pdfRapport153-CESC.pdf1.34 Mo

L'avenir de la Polynésie française face à une gouvernance durable de son patrimoine marin

Rapport-152-CESC-patrimoine-marin

pdfRapport n° 152/CESC du 21/01/20154.30 Mo

L'implantation de jeux de casino en Polynésie française

pdfRapport 149-CESC803.66 Ko

L'emploi des jeunes en Polynésie française

pdfTélécharger PDF4.52 Mo

Feuilletez le document

L'aménagement des plages publiques

 Télécharger PDF 3.08 Mo

Le sport en Polynésie française

pdfTéléchargez le PDF4.03 Mo

Rapport sur la réforme de la PSG

pdfTéléchargez le PDF2.12 Mo

Feuilletez le document

Rapport d'activité 2016 du CESC

Rapport d'activité 2016 du CESC

pdfRapport d'activité 20162.34 Mo

Rapport d'activité 2015 du CESC

Rapport d'activité 2015 du CESC

pdfTélécharger le PDF2.19 Mo

RAPPORT D'ACTIVITE 2014

pdfRapport d'Activité 20141.59 Mo

Bilan d'activité 2012

pdfTéléchargez le PDF14.18 Mo

Bilan d'activité 2011

bilan-activite-2011-cesc

pdfTéléchargez le PDF10.28 Mo

Bilan de mandature 2009-2013

Bilan de mandature 2009-2013

pdfBilan de mandature 2009-20133.97 Mo

Derniers rapports en ligne

>> Consultez tous les rapports & avis

Agenda

  • Mardi 25 juillet 2017

    08h00 - Assemblée plénière : Examen et adoption du projet d’avis sur le projet de "loi du pays" relatif aux aides au secteur de la pêche, présenté par madame Lucie TIFFENAT et monsieur Félix FONG en leur qualité de rapporteurs.

     
  • Lundi 10 juillet 2017

    Célébration des 40 ans du CESC :
    8h00 : Accueil polynésien dans le hall en présence de Miss Tahiti et ses dauphines
    9h00 : Assemblée plénière - Présentation de l’histoire institutionnelle de la Polynésie française (Hémicycle-M. Hervé Lallemant)
    10h00 : Renouvellement de la convention tripartite (CESC PF, CESE NC et CCSE Wallis et Futuna)
    11h00 : Rencontre protocolaire avec le président de l’Assemblée de la Polynésie française
    12h00 : Rencontre protocolaire avec le Haut-commissaire de la République en Polynésie française 
    14h00 : Assemblée plénière de l’ACESERF présidée par M. DEGROOTE (Salle de commission-piha matie)

     
  • Mardi 11 juillet 2017

    Conférence du CESC - Quelle Polynésie en 2050 ? :

    A partir de 8h à l'hôtel Le Méridien Tahiti : voir le programme

     
  • Mercredi 24 mai 2017

    08h30 - Assemblée plénière : Examen et adoption d'un projet de « loi du pays » relative à l’exercice de la plongée subaquatique de loisir. Le projet d’avis sera présenté par messieurs Patrick BAGUR et Daniel PALACZ en leur qualité de rapporteurs ; un projet de « loi du pays » relatif aux aides à la filière agricole. Le projet d’avis sera présenté par messieurs Rubel AMARU et Marc ATIU en leur qualité de rapporteurs ; un projet de « loi du pays » LP instituant un code de la propriété intellectuelle de la Polynésie française et précisant le contenu de sa première partie législative à la propriété littéraire et artistique. Le projet d’avis sera présenté par messieurs Félix FONG et Sylvain LAMAUD en leur qualité de rapporteurs.

     
>> Consulter tout l'agenda

RGS: le CESC favorable à l'apurement du déficit en 1 ou 2 échéances

Le Conseil économique, social et culturel (CESC) a réuni ses membres en séance plénière ce matin, pour rendre un avis sur un projet de « loi du pays » portant simplification des conditions de prise en charge de l’apurement du déficit cumulé de l’assurance maladie du régime général des salariés.

La hausse continue des dépenses de santé à un rythme supérieur à celui des ressources, le tassement significatif de ces dernières sous l’effet d’une réforme « Te Autaeaeraa » de 2006 partiellement mise en œuvre expliquent en grande partie les difficultés financières que connaît le système de la protection sociale généralisée notamment en matière d’assurance maladie du régime des salariés.

La crise économique touchant la Polynésie française et affectant le marché du travail dans son ensemble constitue également un important élément à prendre en considération.

La pérennité du système étant mise en cause, le Pays s’est engagé, dans le cadre de la « loi du pays » n° 2011-12 du 7 avril 2011 et du FADES créé à cet effet, à prendre en charge, en vue de son apurement, le déficit cumulé de la branche assurance maladie du régime général des salariés évalué à 14, 8 milliard de F CFP à fin 2010.

Toutefois, en l’état, ce dispositif souffre d’un mode de financement aléatoire, source d’insécurité pour les comptes sociaux.

Le projet de « loi du pays » a pour principal objet de supprimer les variables d’ajustement susceptibles d’impacter la participation financière du Pays en figeant la somme due chaque année par ce dernier à un minimum de 800 millions de F CFP.

Le Conseil économique, social et culturel considère depuis quelques années à présent que la résorption du déficit cumulé de la branche maladie du régime général des salariés (RGS) constitue une étape incontournable pour assainir la situation des comptes sociaux.

Tel que présentée, le CESC constate que la modification de la « loi du pays » de 2011 apporte une meilleure garantie concernant cet apurement du déficit cumulé de la maladie pour lequel s’est engagé le Pays. Ce projet de texte lève en effet toute ambigüité sur l’interprétation des dispositions en vigueur et surtout, il supprime toute possibilité de revoir à la baisse les versements devant être effectués par le Pays.

Le Conseil économique, social et culturel recommande à cet effet que tout versement effectué par l’État au titre des maladies radio-induites dans le cadre du dispositif de la loi « Morin » soit bien affecté à la CPS.

Le Conseil économique, social et culturel insiste fortement pour que la résorption de ce passif de l’assurance maladie, de 10,8 milliards de F CFP, s’effectue dans les meilleurs délais, en une ou deux échéances maximum.

Par conséquent, et sous réserve des observations et recommandations qui précèdent, le Conseil économique, social et culturel émet un avis favorable au projet de « loi du pays » portant simplification des conditions de prise en charge de l’apurement du déficit cumulé de l’assurance maladie du régime général des salariés.

Présenté par madame Vaitea LE GAYIC et monsieur Makalio FOLITUU, en leur qualité de rapporteurs, l’avis a été adopté par 29 votes pour, 0 vote contre, et 6 abstentions.

RGS: le CESC favorable à l'apurement du déficit en 1 ou 2 échéances

Suivez-nous sur :

  facebook twiter youtubenewsletter

 

Lundi à jeudi de 8h à 17h
Vendredi de 8h à 16h

Standard : +689 40416500
FAX : +689 40419242